La biopsie MatriceLab

(cette mise en page est atroce, je vous conseille de lire dans le lecteur WordPress pour ne pas perdre un dixième à chaque oeil, et j’essaie de réparer la chose)
J’aurais pu faire plus fleuri et poétique comme titre mais il faut savoir rester sérieuse parfois, je pense également aux flippées dans mon genre qui taperont un jour ces mots dans Google, tomberont peut-être sur ce témoignage et iront se faire aspirer un petit bout de malabar (copyright BonjourPauline) endométrial un peu plus sereinement.
La biopsie de l’endomètre, ou bilan immunologique de réceptivité utérine c’est cet examen plutôt nouveau puisqu’à l’état d’étude, mis au point par le Dr Lédée, qui aide à définir un profil d’utérus en période d’implantation, c’est pourquoi il est pratiqué aux alentours de J22.
C’est pour qui ?
Les grandes gagnantes en série. Les échecs d’implantation à répétition (coucou c’est moi), les fausses-couches à répétition, les infertilités inexpliquées.
Mais ça consiste en quoi ? 
Ça consiste en un prélèvement d’un bout d’endomètre.
Et ça fait mal ?
Suspens !
Ça coûte combien en paires de Jimmy Choo ?
Presque 1, à savoir 392€. Tout-pour-ta-pomme, cherche pas, ni la sécu ni ta mutuelle ne te la rembourseront. Voilà, comme les Jimmy Choo.
Et t’as les résultats en combien de temps ? 
En 5 semaines. (ce qui, tu vas le voir ci-après est un peu ballot surtout s’il s’avère que ton utérus est du genre mou du genou)
Et ça sert à trouver quoi ? 
Grosso modo, il y aurait 3 sortes d’utérus : ceux qui ne réagissent pas assez quand se pointe un embryon obtenu à la sueur de notre front et qui ne l’aident pas vraiment à s’accrocher, ceux qui réagissent trop avec une réaction inflammatoire trop forte qui empêche l’embryon de s’accrocher, et puis les premiers de la classe qui font tout bien comme de bons fayots.
Et comment tu soignes ça ? 
Si j’ai bien tout compris, en cas d’utérus pas assez réactif l’idée c’est de refaire une biopsie sur le cycle précédent une tentative mais juste le geste cette fois, on jette le prélèvement à moins que tu ne tiennes à repartir avec, l’important c’est « d’emmerder » ton utérus qui va ainsi se réveiller et être prêt, le cycle suivant, à accueillir un embryon (ou deux)(ou dix-huit). Ensuite, pendant la stim (si tu commence une fiv de zéro), il vaut mieux que les doses soient douces pour éviter à tout prix l’hyperstim, on conseille les doubles-transferts (un à J2-3 puis un à J5-6) ou les transferts de blastos, puis des injections d’HCG (Ovitrelle ? ) et des rapports sexuels (!!!)(oui apparemment le liquide séminal -comme c’est mignonnement dit- aurait des vertus sur les embryons en place) après le transfert.
Si à l’inverse l’utérus est hyper inflammatoire on va le calmer un bon coup avec des anti-inflammatoire ou anti-coagulant sur le cycle de la tentative (fiv avec transfert ou tec) et on fera exactement l’inverse que décrit précédemment (oui ça veut aussi dire ceinture ou du moins rapports sexuels avec préservatif mais pas sûr qu’on se souvienne de comment ça marche depuis le temps) avec des doses de cheval de progestérone.
Donc des tous les cas, pas de traitement au long cours, c’est plutôt une bonne nouvelle.
Ça, c’est ce que je savais avant d’y aller.
Revenons à nos moutons. Ce matin j’avais biopsie donc, j’aurais préféré avoir poney mais c’était prévu de longue date alors j’y suis allée.
La biopsie c’est tout un poème.
C’est le biologiste qui m’en a parlé le premier en nous en faisant une pub dithyrambique (fais un effort, je serai pas toujours là pour toi), à tel point que je pensais qu’il avait un intéressement dans le protocole. Appelez-moi parano.
Puis mon gynéco pma, Magic L, qui avait un peu le cul entre deux chaises, pas très convaincu et encore moins convaincant du bénéfice de la biopsie mais qui me l’a quand même proposée. À ce moment-là, on en était déjà à 6 embryons transférés dont 4 blastos sans succès. Mais comme il nous restait 2 embryons au congèle de fiv3, que je suis un peu têtue et que j’avais moyennement envie de sortir 400€ pour me faire aspirer la muqueuse, j’ai dit merci mais non merci on va faire un tec et seulement après celui-là on fera la biopsie si ça marche pas.
Mais moi je SAVAIS que ça allait marcher…tu comprends pourquoi je ne me fie plus à mon intention ? Parce qu’évidemment ce tec a foiré. Et là tout le monde était d’accord, Magic L compris, qu’il fallait la faire. Alors tel le condamné qui avance vers l’échafaud, j’ai accepté.
Heureusement ça a pas été compliqué. On s’est vus à J5, j’ai eu une ordonnance pour faire écho/pds à J19 et le jour-même de ce contrôle on m’a appelée pour me donner rdv aujourd’hui, à J23. Seule précaution : prendre 1000mg de paracétamol et 2 Spasfon au petit déj avant la biopsie. Sinon zéro médication (je m’estime heureuse, apparemment c’est pas toujours le cas).
Je suis arrivée pile à l’heure non sans avoir cherché jusqu’au dernier moment une remplaçante, j’ai été prise presque tout de suite, je suis tombée sur une nouvelle (si toi aussi tu as l’impression que les nouvelles c’est toujours pour toi, tape dans tes mains ! ) qui s’est révélée vraiment cool, on a discuté paperasse une minute, elle assise moi debout et cul nu, puis je suis allée m’allonger.
Elle a commencé par une écho pour mesurer l’endomètre, 10mm, parfait, on va faire un doppler, ah mince je connais pas bien ces appareils, j’arrive pas à faire le doppler, je vais chercher quelqu’un (et voilà, une stagiaire, fallait que ça me tombe dessus aujourd’hui ! ), le quelqu’un arrive, lui dit que c’est pas la peine de faire un doppler pour une biopsie (merci c’est parfait, j’étais pas assez stressée), on trouve pas le matos, ni la stagiaire ni le quelqu’un, ils se mettent d’accord que bof si y’a pas du « 6 et demi » on va faire avec du « 7 et demi » (mamaaaaan). Tout semble ok, on se retrouve en tête-à-tête avec ma gentille stagiaire, j’ai juste les genoux qui ont une vie indépendante.
Et là elle fait un truc qui m’était plus arrivé depuis 83, elle M’EXPLIQUE en détails ce qui va se passer : donc on pose une petite pince sur le col de l’utérus (pour le maintenir ouvert j’imagine), on fait passer un cathéter qui ira jusque dans l’utérus par lequel on glissera les deux tubes, l’un dans l’autre, qui serviront à aspirer la précieuse muqueuse.
Elle a pas menti, c’est exactement ce qui s’est passé, elle s’est excusée d’avance à chaque étape, la pose de la pince était censée être désagréable, je l’ai à peine sentie, puis l’introduction du cathé, pareil, l’étape la moins amusante étant la biopsie-même mais pour être honnête, j’ai juste senti une sorte de pesanteur pas agréable loin dans mon ventre là où d’habitude j’ai pas de sensations. Pendant trois secondes.
Elle a ressorti de là une espèce de mééééga carotte toute rose dont elle avait l’air très fière (« ah bah cette fois elle pourra pas me dire qu’y en a pas assez ! »)(Je suis ravie de savoir qu’avant moi tu as eu des ratés ! ). J’ai senti qu’il y avait moyen de faire ma curieuse alors je lui ai demandé si je pouvais voir. J’ai lu que c’était Noël dans ses yeux, elle était ravie. Elle m’a donc présenté ces petits bouts de moi.
Pour vous donner une idée, il faut imaginer quand on sépare le blanc d’un jaune d’oeuf. Il y a cette sorte de petite queue gélatineuse accrochée au jaune (que j’enlève toujours parce qu’elle me dégoûte un peu), hé ben voilà ça ressemble à 5 ou 6 petites queues de jaune d’oeuf, mais bien rose voire rose foncé, une si jolie couleur que tu piges tout de suite la notion de beauté intérieure et tout ça avec un peu de liquide de la même couleur (oui comme du sang de bisounours).
Mission accomplie. On avait le matos et sans que je me torde de douleur.
Je m’étais encore fait une montagne d’une taupinière (oui j’ai 102 ans).
(Ce qui aurait tendance à apporter de l’eau au moulin de ma théorie sur l’appréhension de la douleur. Attention théorie valable pour MOI. En fait, je crois que j’ai davantage peur de ce qui est intrusif que de la douleur elle-même. Comme pour les prises de sang ou, pire !, les perfusions. En fait, je me suis rendu compte que pincer fort la peau du poignet revenait au même.)
Voilà vous avez compris le principe, tout est bien qui finit bien (forcément, on a pas encore payé ! ).

Comme j’étais en confiance, j’ai quand même posé ma question de malade mentale :

« Oui alors j’ai une question qui peut paraître conne folle flippante naïve bête…mais…voilà, imaginons qu’un embryon ait décidé de s’installer dans mon utérus précisément MAINTENANT pour diverses raisons (parce qu’il est méga relou par exemple, ou qu’il n’a aucun sens du timing, comme l’un de ses parents)(suivez mon regard), est-ce que la biopsie pourrait le déranger ? (Oui j’ai osé)
-Ça lui ferait pas du bien, c’est sûr.
-Ah. »

Du coup, pas de suspens dans une semaine, pas de matage intensif de culotte dans l’attente fébrile de J1, J1 il y aura bien. Ça faisait quelques jours que c’était la guerre entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche qui chacun soutenait sa thèse, « C’est mort, j’te dis, ils vont passer un râteau géant là-dedans, ça va tout arracher sur son passage ! », « Mais non, c’est minuscule ! Y’a quand même plus de chances pour qu’un embryon décide de faire son trou ailleurs que pile à l’endroit du prélèvement ! Et puis si ça fait des contractions, ça le secouera un peu, il sera ravi. »
Pessimisme 1 / Optimisme 0.
En parlant de sang, pense à coller un truc au fond de ta culotte après parce que ça peut saigner un peu, c’est pas l’infirmière qui me l’a dit au téléphone et c’est bien dommage, c’est BonjourPauline (que serais-je sans toi ? ), d’ailleurs ma gentille praticienne a confirmé.
Je me suis rhabillée, on a fait de la paperasse, j’ai sorti mon chéquier (celui de l’homme)(il avait qu’à être là), elle m’a dit qu’on ne paierait pas tout de suite mais que la facture me serait envoyée dans quelques semaines (flûte, j’ai donné mon adresse mail) et que le résultat sera envoyé dans les 5 prochaines semaines à condition qu’ils aient le paiement (pas fous hé). Elle a rempli deux enveloppes avec la paperasse et les tubes remplis de malabar (copyright..oui c’est bon) et je suis repartie avec, parce que c’est toi qui te charges de l’envoi (en lettre prioritaire de préférence).
Je dois reconnaître que maintenant j’ai le ventre gonflé et que j’irai pas courir le marathon, mais rien de comparable à une ponction.
 
Résultats autour du 22 décembre. Et joyeux Noël !
Publicités

30 réflexions au sujet de « La biopsie MatriceLab »

  1. damelapin

    Ah bah je vais plus voir les carottes de la même façon :-/
    Sinon c’est bien expliqué, c’est bien fait (comme lavé avec m*rlaine -> ok je sors). J’avais eu droit à une biopsie sous AG, mais on avait parlé de biopsie MatriceLab si mes souvenirs sont bons.
    Allez, un mois d’attente, espérons que ça passe vite!

    J'aime

    Répondre
    1. pennyenpma Auteur de l’article

      Oh mon Dieu ! Heureusement que tu m’as pas parlé de biopsie sous AG AVANT je me serais liquéfiée de peur.. Je suis hyper contente de l’avoir faite parce qu’on me saoulera plus avec et qu’on en saura plus sur notre cas.

      J'aime

      Répondre
  2. bonjourpauline

    Avant que Nico foute en l’air le mariage gay, VITE, MARIONS-NOUS!
    On va pouvoir ouvrir un club des meufs qui ont survécu à la biopsie sans verser une larme, et qui ont TOUJOURS plus peur que mal (exception faite de l’hystérosalpingosamère).
    Bisou, bon Spasfion, et plein de pesto pour dégonfler le ventre.

    J'aime

    Répondre
    1. pennyenpma Auteur de l’article

      Ah mais demande à ton gynéco ! Le geste est gratos, c’est l’analyse qui compte bonbon. En plus je les soupçonne d’être un peu sadiques alors il sera ravi d’avoir une maso !! ;) (Merci Lachouette)

      J'aime

      Répondre
  3. icsipari

    Quel talent pour raconter ! Du coup, ça me donne presque envie (parce que j’y aurai droit aussi si notre fiv rate : examen obligatoire pour les cliniques espagnoles avant tout don d’ovocyte). Mais là je vais te dire que tu n’es plus à 400 euros près !
    Des bises

    J'aime

    Répondre
  4. La fille

    Tu vois, quand je dis que je suis pas une vraie fille… J’ai du aller regarder sur le net à quoi ça ressemble des Jimmy Choo (hum). Bon, je te souhaite un utérus fayot, ça serait un chouette cadeau de Noël.

    J'aime

    Répondre
    1. pennyenpma Auteur de l’article

      Ouais un vrai cadeau de Noël from pmaland cette année pour changer ! Je serais ravie d’avoir un utérus fayot mais si c’est le cas j’aimerais savoir pourquoi il a pas fait son taff depuis le temps !!

      Pauvre utérus.. Je vais pas le critiquer trop fort, il fait peut-être du bon boulot, c’est peut-être les embryons qui font le tour du proprio en oubliant de poser leurs valises. Ou alors c’est parce que j’y pense trop.

      J'aime

      Répondre
  5. marivalou

    Mais pourquoi je n’étais pas abonnée à ton blog ? J’espère que cette biopsie t’apportera quelques réponses… mais bon, n’en attend pas trop. Parfois, les forces supérieures sont impénétrables (on comprend pas trop ce qui se passe quoi). Pareil que toi, ma biolo était à fond sur la biopsie, par contre, ma doc (que je vénère presque) beaucoup moins et me conseillait la biopsie parce qu’elle ne savait plus vers où solutionner cette absence d’implantation. Ceci dit, et sans qu’on comprenne comment/pourquoi, après les transferts négatifs de 8 blastos de compète, dont un J6 en train d’éclore (comme toi) (même la biolo était perplexe), un embryon non issu de FIV s’est accroché on ne sait comment (d’ailleurs, vu que je n’ovulais pas, on n’a pas bien compris ce qui était arrivé). Bref, tout ça pour dire que la biopsie permet d’apporter des solutions, mais que parfois, sur un malentendu, la nidation peut se faire.
    Après, je pense que l’analyse du docteur L. n’est pas nulle (surtout le truc d’avoir des rapports sexuels : on en avait jamais après le transfert en FIV alors que pour l’embryon qui s’est accroché, on a dû en avoir).
    Sur ce, je te bise.

    J'aime

    Répondre
    1. pennyenpma Auteur de l’article

      Salut Marivalou ! Je suis la pire blogueuse, je laisse mourir les commentaires (j’ai été ensevelie sous une tonne de boulot faut dire aussi).
      J’aurais tellement adoré une happy end comme la tienne ! Mais hé peut-être que le gros malentendu est en ce moment même en train de creuser son nid dans mon utérus ratissé. Je viendrai sûrement parler des résultats de la biopsie et du nouveau spermo quand Mr Pas-pressé se décidera à y aller……
      Je te sur-bise.

      Aimé par 1 personne

      Répondre
  6. Violette

    Je découvre ton blog, j’adore ta plume (un régal)!
    Une bonne chose d’avoir fait cette biopsie, j’espère que les résultats apporteront quelques réponses et de bonnes pistes pour l’avenir.
    J’aimerais connaître ton parcours…pourrais-tu ajouter sur ton blog une page pour le détailler?
    Bon courage pour l’attente des résultats…je repasserai régulièrement. Tu n’es pas seule sur le chemin.

    J'aime

    Répondre
  7. Carole

    Un plaisir de te lire! Tout mon ressenti si bien décrit ici! J’en suis aussi au stade matricelab , la récolte pour moi c’est lundi 15/12, je faisais donc un tour pour me documenter, bien que je sache ce que c’est, pour en avoir déjà fait une… Mais je me suis bien poilée avec tes récits et ton humour
    On espère au final que les résultats matricelab montrent un soucis n’est ce pas?
    A suivre…. Le 22 pour toi…. Je viendrai te lire
    Bon courage

    J'aime

    Répondre
    1. pennyenpma Auteur de l’article

      Alors je pense bien à toi en ce jour de biopsie !
      Je sais pas trop ce que j’espère en fait c’est étrange.. Je crois que je préfère qu’on me confirme que tout va bien et que jusqu’ici on n’a pas eu de chance (et qu’accessoirement on peut PEUT-ÊTRE, sur un gros malentendu, procréer par nous-mêmes si la pma peut plus rien pour nous). Ou alors qu’on détecte un truc hyper facilement traitable qui nous assurerait le succès en pma. En tous cas, j’ai hâte !
      J’espère que tu es passée entre des mains expertes pour ta biopsie. Tu peux venir me raconter !

      J'aime

      Répondre
  8. Carole

    Merci pour tes pensées à mon égard! Le prélèvement s’est bien passé, on m’a expliqué étape par étape (ce qui n’est pas coutume comme tu sais), et c’était moins douloureux que lorsque j’étais en fiv, certainement car mon endomètre n’est plus persécuté!
    Je comprends tout à fait ton sentiment flou au sujet des attente se résultats … En tous cas j’espère que cela ne te gâchera pas les fêtes….
    On avance, malgré tout ;)
    Viens nous raconter !!

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s